Bernard SAUGEY | Ecole de Commerce de Lyon

Post Bac à Bac +8

Classique - Alternance - Elearning

08.05.29.29.27

51 ter, rue de Saint Cyr

69009 Lyon

On vous rappelle Demande de renseignements

Rentrées administratives 2021/2022 En savoir plus

Bernard SAUGEY

Conférence avec Bernard SAUGEY

L’École de Commerce de Lyon a eu le plaisir de recevoir, ce Vendredi 20 Novembre 2020 à 14h00, M. Bernard Saugey, un homme aux multiples casquettes, journaliste, administrateur de journaux, homme politique, membre des Républicains, ancien 1er questeur et sénateur. Une conférence qui met en évidence la profession de questeur au sein de la république française.

Nos étudiants ont pu découvrir la réalité d’une profession passionnante et ainsi pouvoir se visualiser ne serait-ce qu’un instant au sein du gouvernement français.

 

Bernard Saugey

  • 21 mars 1971 – 18 juin 1995 : maire de Saint-Just-Chaleyssin.
  • 30 septembre 1973 – 27 mars 2011 : conseiller général de l’Isère (élu dans le canton d’Heyrieux).
  • 1er janvier 1974 – 1er janvier 1979 : conseiller régional de Rhône-Alpes.
  • 16 mars 1986 – 22 mars 1992 : conseiller régional de Rhône-Alpes.
  • 27 mars 1998 – 23 mars 2001 : président du conseil général de l’Isère.
  • 2 avril 1993 – 21 avril 1997 : député de la circonscription de l’Isère.
  • 1er octobre 2001 – 1er octobre 2017 : sénateur de l’Isère.
  • 8 octobre 2014 – 1er octobre 2017 : premier questeur du Sénat.

 

La France, un pays sous un régime bicamériste comprenant deux chambres législatives celle de l’assemblé nationale et celle du sénat. 

Un projet de loi est avant tout établi par le gouvernement, puis proposé par le parlement aux chambres législatives qui elles prendront une décision unanime pour faire passer cette loi.

Aujourd’hui c’est près de 4000 lois qui gèrent la société française essayant d’équilibrer la démocratie ce qui est essentiel pour le bon fonctionnement du monde. 

Le rôle d’un questeur peut être définie comme un directeur général d’une entreprise ayant pour but de vouloir s’occuper des autres, penser aux moins heureux, ceux qui sont laissés pour compte.