Post Bac à Bac +8

Classique - Alternance - Elearning

04.69.96.02.02

51 ter, rue de Saint Cyr

69009 Lyon

On vous rappelle Demande de renseignements

Rentrées administratives 2019/2020 En savoir plus

Catégorie :

SPORT TIME – RAFTING

SPORT TIME

RAFTING

21 octobre 2017 

Pour plus d’information contactez le bureau événementiel / Kevin Corbet au 04 78 41 41 41 k.corbet@eclyon.fr

La maison TAU du Groupe Ecole de Commerce de Lyon organise l’événement.

blason tau

 

 

Evénements à Venir

SPORT TIME RAFTING 21 octobre 2017  Pour plus d’information contactez le bureau événementiel / Kevin Corbet au 04 78 41 41 41 k.corbet@eclyon.fr La maison TAU du Groupe Ecole de Commerce…

Read More

JOB DATING – 05 OCTOBRE 2017

Administratif, Commercial et Marketing

3 Poste en stage alterné

3 offres de stages alternés (Administratif, Commercial et Marketing) le 5 octobre à 9h

Café

 

ECL Executive, service entreprise de l’Ecole de Commerce de Lyon, vous propose un job dating auprès d’une jeune entreprise qui travaille en association avec lOsi Partenaires qui œuvre dans des régions pauvres du monde afin d’apporter, particulièrement aux enfants, la santé, l’éducation et la formation à un métier.

L’entreprise en question, dans sa politique de production, privilégie la qualité à la quantité, et les techniques artisanales d’autrefois aux méthodes actuelles.

Sans additifs et grâce à sa longue torréfaction, elle offre un café riche en saveurs qui invite à redécouvrir le plaisir du bon café d’antan.

Ce job dating se déroule le jeudi 05 octobre 2017 sur le campus Bossuet.

Les trois postes : 

  • Assistant(e) Administratif
  • Assistant(e) marketing(e)
  • Assistant(e) commercial(e)

1er poste :Assistant(e) Administratif

Assistante administrative

Missions principales

  • Relance clients (relance téléphonique, constitution de factures et suivi des payements…)
  • Gestion des commandes et de stocks
  • Gestion des appels entrants et litiges
  • Préparation des commandes
  • Accueil téléphonique

Missions secondaire

  • Classement et archivage

Condition d’exercice

  • – Travail en équipe à horaires réguliers
  • – Travail en intérieur, uniquement au siège social

 Compétences et aptitudes requises :

  • – Organisation et rigueur dans l’exécution des tâches confiées
  • – Dynamisme et réactivité
  • – Ecoute et respect du client

 

 

 

2 ème poste : Assistant(e) marketing(e)

Assistante marketing

Missions principales

  • Mise à jour du site internet création de fiches produits
  • Conception de campagnes de communication emailing + réseaux sociaux)

Missions secondaire

  • Conception de petites vidéos

Condition d’exercice

  • Travail en équipe à horaires réguliers
  • Travail sur Lyon au siège

Compétences et aptitudes requises :

  • – bonne connaissance de photo shop et de tout logiciel de conception graphique
  • – Organisation et rigueur dans l’exécution des tâches confiées
  • – Dynamisme et réactivité

 

 

3ème poste  : Assistant(e) commercial(e)

Assistant CommercialMissions principales

  • Suivi clients
  • Gestion des commandes clients et développement du portefeuille
  • Préparation des commandes
  • Prospection terrain et prise de RDV

Missions secondaire

  • Animations sur points de ventes

Condition d’exercice

Conditions de travail :

  • Travail en équipe à horaires réguliers SOUS LA TUTEL DU RESPONSABLE COMMERCIAL
  • Travail sur Lyon et région 50 kms autour de Lyon

Compétences et aptitudes requises :

  • Permis de conduire de plus d’un an
  • Organisation et rigueur dans l’exécution des tâches confiées
  • Dynamisme et réactivité
  • Ecoute active, sens de la séduction, persévérance, dynamisme ;seront un atout indéniable

 

Pour vous inscrire, rendez-vous sur www.ecl-executive.com/event/job-dating-administration-ventes/ 

 

Evénements à Venir

Administratif, Commercial et Marketing 3 Poste en stage alterné 3 offres de stages alternés (Administratif, Commercial et Marketing) le 5 octobre à 9h   ECL Executive, service entreprise de l’Ecole de Commerce de…

Read More

Driss Guerraoui fait Doctor Honoris Causa de l’E.C.L.

Driss Guerraoui fait Doctor Honoris Causa de l’Ecole de Commerce de Lyon

 

Driss Guerraoui reçoit la distinction de l'Ecole de Commerce de Lyon

 

Le secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental du Maroc (CESE), Driss Guerraoui a été fait Doctor Honoris Causa de l’Ecole de commerce de Lyon, en signe de reconnaissance pour ses travaux et actions.

Cette distinction a été attribuée à M. Guerraoui lors d’une cérémonie organisée à l’occasion de la première Conférence internationale pour l’Afrique, tenue à Lyon les 17 et 18 février 2017.

Lors de cette cérémonie, trois personnalités africaines de renom ont été également primées par cette distinction honorifique. Il s’agit du président du Parlement panafricain, le Camerounais Roger Nkodo Nkodo Dand, le ministre auprès du président de la République chargé des Jeux de la francophonie, l’Ivoirien Robert Beugré Mambé et l’ancien vice-Premier ministre malgache, Hajo Andrianainarivelo.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités, dont des ministres du continent, l’ancienne ministre française Corine Lepage, des représentants du corps diplomatique, des parlementaires et des maires de la région Rhône-Alpes, des institutions régionales et internationales de la francophonie, des académiciens, plusieurs organisations de la société civile opérant en Afrique et des organes de presse, notamment le journal Le Progrès, partenaire de la première édition de cet évènement.

Article venant du site Yabiladi.com

 

 

Driss Guerraoui fait Doctor Honoris Causa de l’Ecole de Commerce de Lyon     Le secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental du Maroc (CESE), Driss Guerraoui a été…

Read More

Classement Digital 2017

Classement Digital – Klout 2017

 

L’Ecole de Commerce de Lyon se classe 19ème au classement digital Klout 2017.

Source : www.salon-enseignement-supérieur.fr

Le site web couplé à une application mobile se base sur l’activité des médias sociaux des écoles de commerce afin de classer les établissements en fonction de leur influence sociale en ligne. Le classement est constitué en attribuant à chaque utilisateur une note entre 1 et 100. Klout utilise les données issues de Facebook, Google+, Twitter, LinkedIn, Instagram, Wikipédia et Foursquare pour évaluer chaque utilisateur.

Par exemple, Klout va mesurer l’importance de Facebook pour l’Ecole de Commerce de Lyon, en quantifiant l’activité des internautes sur la page. (L’activité mesurée porte notamment sur les actions suivantes : « mention like » et dépôt d’un commentaire)

 

POSITION   ECOLE SCORE
1 escp-europe ESCP Europe 84
2 IESEG IESEG 83
3 essec ESSEC 81
4 kedge Kedge Business School 81
5 skema SKEMA Business School 77
6 emlyon EM Lyon 69
7 HEC Paris HEC Paris 68
8 grenoble EM Grenoble EM 67
9 neoma business school NEOMA Business School 67
10 ipag IPAG 67
11 audencia Audencia 64
12 ISTEC 64
13 Groupe ESC Troyes en Champagne ESC Troyes 63
14 esdes ESDES 63
15 em normandie Em Normandie 61
16 ISG ISG 61
17 EDHEC EDHEC 60
18 essca ESSCA 60
19 Ecole de Commerce de Lyon 59
20 logo_ecole_management_isc ISC Paris 59
21 inseec INSEEC 55
22 ESC rennes ESC Rennes 54
23 idrac IDRAC 54
24 Brest Business School Brest Business School 54
25 euridis business school Euridis Business School 54
26 em strasbourg EM Strasbourg 53
27 ESC Dijon ESC Dijon 53
28 ebs Paris EBS Paris 53
29 ESCE ESCE 50
30 EMLV EMLV 46
31 cefam CEFAM 42
32 esc st etienne ESC Saint Etienne 41
33 ecema ECEMA Lyon 40
34 moda domanie institut Moda Domani Institute 45
35 Enass-Ifpass Enasslfpass 48
36 France Business School France Business School 34
37 eco fac EcoFac 42
38 IFAG IFAG 13
39 toulouse Business school Toulouse Business School 26
40 skema Skema Finance Sophia Antipolis 24

 

Le score attribué par Klout est élaboré avec trois mesures spécifiques à ce classement, c’est-à-dire : la « portée réelle », la valeur d’« amplification » et l’« impact sur le réseau ». La « portée réelle » se base sur la taille et l’importance de l’audience qui s’intéresse et interagie avec le contenue posté par l’utilisateur et en l’occurrence l’Ecole de Commerce de Lyon. Plus l’interaction des utilisateurs est élevée, plus le score Klout ne sera haut. La valeur d’« amplification » fait référence à la probabilité que les messages vont générer des interactions. L’« impact sur le réseau » reflète l’influence de l’audience interagissant avec le contenu posté par l’utilisateur évalué.

Ce classement a été réalisé le 21 janvier 2017.

ACCUEIL

Classement Digital – Klout 2017   L’Ecole de Commerce de Lyon se classe 19ème au classement digital Klout 2017. Source : www.salon-enseignement-supérieur.fr Le site web couplé à une application mobile se base…

Read More

Le dîner des Consuls

Samedi 10 septembre se déroulait le dîner des consuls à l’Ecole de Commerce de Lyon®.

Suite à cet événement, retrouvez ci-dessous l’article écrit par le journaliste Marc POTY.

 

ÉCOLE DE COMMERCE DE LYON, I.E.A (INSTITUT pour l’ENTREPRENEURIAT en AFRIQUE)

Une Soirée à L’École de Commerce lyonnaise, I.E.A, Institut pour l’Entrepreneuriat en  Afrique, celle -ci placée sous le signe de l’excellence.

Haut en couleur, mais aussi goûteuse et gourmande à la fois, où les pays ordinairement laissés en marge de nos préoccupations européennes, tels que : Algérie, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d’ivoire,  Djibouti, Gabon, Guinée Ghana, Maroc, Mali, Niger, Rwanda, Tchad, Togo, Tunisie, ne sont cités dans nos Médias, que pour évoquer de manières catastrophiques (Coup d’État – Élections truquées – Ingérence – Guerre civile – Corruption – Spoliations des Richesses naturelles –  Assassinats – Génocide -Épidémies – Perturbations Climatiques incitant elles aussi à l’exode – Crise Économique etc. et, bien-sûr, ImmigrationS forcéeS…!) …

 

i.e.a.école de commerce,lyon,algérie,bénin,burkina faso,burundi,cameroun,congo,côte d'ivoire,djibouti,gabon,guinée ghana,maroc,mali,niger,rwanda,tchad,togo,tunisie,ne sont cités dans nos médias,bien-sûr,immigration forcée,que pour évoquer de manière catastrophiques (coup d'État - Élect

 

Alors que, cette soirée placée sous le signe de la Coopération Véritable, par ses multiples échanges, afin que chaque pays africain puisse prendre à la fois toutes ses Responsabilités et surtout, son Destin en mainS, nous démontre, ce soir, une nouvelle approche possible pour ces nations souveraines mais, au demeurant, très Vulnérables…!

L’exemple de Conakry, qui deviendra entre le 23 Avril 2017 & le 22 Avril 2018 la Capitale Mondiale du Livre, illustre parfaitement cette Volonté de ce pays, à se hisser au plan International et Humain, en prenant la Culture pour tremplin, et donner ainsi, plus exactement rendre, à son Peuple, toute la Reconnaissance qu’il mérite….!

www.conakrycapitalemondialedulivre.com

Marc Poty
A Lyon,  ce 10 Septembre 2016
M.P.PHOTOS-LYON ®

Vous pouvez aussi retrouver cet article sur www.alireagenevesuissemonde.blog.tdg.ch

 

Evénements à Venir

Samedi 10 septembre se déroulait le dîner des consuls à l’Ecole de Commerce de Lyon®. Suite à cet événement, retrouvez ci-dessous l’article écrit par le journaliste Marc POTY.   ÉCOLE…

Read More

Nouvelle formation B&B Luxe

Beauté, Bien être et Luxe

 

bannière-LBB-V1

Les  nouvelles formation B&B Luxe de l’École de Commerce de Lyon®  propose d’acquérir les compétences et connaissances pour devenir un cadre ou un chef d’entreprise dans le domaine de la beauté, du luxe et du bien-être. Cette formation vous permet de réunir business et art esthétique. Au jour d’aujourd’hui, L’ECL est la seule école de Lyon à proposer un diplôme regroupant entrepreneuriat et la beauté en terme général.

 

BACHELOR EN MANAGEMENT DES MÉTIERS DU LUXE, DU BIEN ÊTRE ET DE LA BEAUTÉ

Le Bachelor en management des métiers du luxe vous offre en première année un rythme en initiale (ou formation classique): Un début de Bachelor en grande partie théorique. Vous apprendrez  les fondamentaux de la gestion et du management ainsi que des enseignements généraux tels les cours de culture générale, de mode, de géopolitique, de théâtre… Mais encore des cours de technique qui se concluent avec un stage en fin d’année pour mettre en pratique ce que vous avez appris .

La deuxième et troisième année sont en alternance pour:

– Créer votre expérience professionnelle
– Apprendre et comprendre l’ensemble de l’organisation d’une entreprise à tout niveau

Les cours dispensés lors de ces années sont dans la continuité de la première avec un approfondissement des matières et la découverte de nouvelles.


BACHELOR B&B Luxe

 

MBA MARKETING ET ENTREPRENARIAT DE LUXE ET DU BEAU

Vous pouvez ,après votre Bachelor, continuer dans votre formation  en MBA alternance. Ce diplôme a pour objectif de vous préparer dans le domaine de l’entreprenariat du Luxe. Tout comme le Bachelor, le MBA est reconnu par l’État. Cette formation comprendra des cours d’enseignements généraux (pour vous tenir au courant des dernières tendances), des cours de gestion, de management et de marketing.

MBA B&B Luxe

L’École de Commerce de Lyon vous prépare, vous accompagne a devenir un entrepreneur solide et compétant dans votre domaine.

Beauté, Bien être et Luxe   Les  nouvelles formation B&B Luxe de l’École de Commerce de Lyon®  propose d’acquérir les compétences et connaissances pour devenir un cadre ou un chef d’entreprise…

Read More

Les innovations de l’ordonnance du 12 mars 2014

Pierre Martin, le directeur juridique de l’ECL a publié un article dans la semaine juridique sur les innovations de l’ordonnance du 12 mars 2014. En voici l’extrait :

 

pierre martin

Le 26 juillet 2005, le droit des entreprises en difficultés a fait l’objet d’une profonde refonte. Depuis, le législateur est intervenu à deux reprises, d’abord en 2010 puis avec l’ordonnance n° 2014-326 du 12 mars 2014, dont les dispositions s’appliquent en principe aux procédures ouvertes à compter du 1er juillet. Ce texte conduit une nouvelle fois les praticiens et les chefs d’entreprises à assimiler de multiples articles (pas moins de 117) quitte à se lasser, voire se perdre. Ordonnances et décrets étant encore prévus pour la fin de l’année, seules les innovations importantes et acquises doivent à l’heure actuelle être retenues.

Quelle est la principale modification apportée par l’ordonnance du 12 mars 2014 ?

Il s’agit, indiscutablement, de l’instauration de deux nouvelles procédures, à savoir la sauvegarde accélérée et le rétablissement professionnel. Concernant la première, le nouvel article professionnel. Concerant la première, le nouvel article L. 628- 1, alinéa 2 du Code de commerce  prévoit  qu’une  telle procédure  ne  sera  ouverte  qu’à la  demande   de   certains   débiteurs. Les comptes doivent avoir été certifiés par un commissaire aux  comptes  ou  établis  par  un expert-comptable  ; des  comptes consolidés doivent avoir été établis  et  des  seuils  doivent  avoir été franchis (nombre de salariés, chiffre  d’affaires  ou total  de  bilan).  Surtout,  ils  devront   d’une part  être  «  engagés  dans  une procédure  de  conciliation on  » et d’autre part « justifier avoir élaboré  un projet de plan   tendant à assurer la pérennité  de /’entreprise  » .  Il convient  de  souligner  que  l’état  de  cessation des  paiements  ne  constituera pas un obstacle à l’ouverture de cette procédure si cet état n’excède pas plus de quarante-cinq jours (C. corn., art. L. 628-1, a l. 2). S’agissant de la procédure proprement dite, elle ne durera que trois mois (C. corn., art. L. 628-8) et concernera tous les créanciers soumis à l’obligation de déclaration de créances (à l’exception des salariés, des créanciers postérieurs mais non méritants) et non pas uniquement les créanciers financiers ; sauf disposition contraire, elle sera soumise aux règles de la sauvegarde. Concernant le rétablissement professionnel, il faut se référer aux nouveaux articles L.645 et s. du Code de commerce. Seul le débiteur, personne physique (à l’exclusion des EIRL, du débiteur décédé ou retiré) et qui ne sera pas en période d’observation d’une sauvegarde, d’un redressement ou en liquidation judiciaire, pourra solliciter l’ouverture de cette procédure pour une période de quatre mois contrairement à 6 mois pour une liquidation judiciaire simplifiée obligatoire (C. corn., art. L. 644-5). Il est à noter que l’existence d’une  clôture  d’une  liquidation judiciaire pour insuffisance d’actif ou un rétablissement professionnel  de  moins  de  cinq ans constituera  un obstacle à cette procédure.  Le  régime  du  rétablissement professionnel est des plus simples. Les créanciers ne seront soumis à aucune restriction de leurs droits (V. toutefois, C. corn., art. L.  645-6) et n’auront pas à déclarer leur créance ; corrélativement, le débiteur ne fera pas l’objet d’un dessaisisse ment. Surtout, la clôture de cette procédure aboutira à l’effacement des dettes sans distinction  entre  dettes professionnelles ou non  contrairement au rétablissement personne l de l’article 1 L. 332-5, alinéa 2 du Code de la consommation. Mais s’il  apparaît que le débiteur n’est pas de bonne foi, le tribunal pourra convertir la procédure en liquidation  judiciaire. Le rétablissement professionnel et la sauvegarde accélérée sont-elles les seules procédures vouées à connaître un essor important ? Une  réponse  négative  semble s’imposer  lorsque l’on examine les  dispositions  concernant   la conciliation.  Tout  d’abord,  il  a été précédemment  indiqué que l’ouverture d’une conciliation sera  un  préalable  à  l’ouverte d’une procédure de sauvegarde accélérée. Ensuite, il est important de relever que le nouvel article L. 61 1-7 du Code de commerce prévoit que la mission du conciliateur, sur demande du  pus que le forma 1 1 sme sera allégé. Dans cette hypothèse, le tribunal  pourra  vraisemblablement décider de ne pas prévoir de nouveaux délais de réception des offres (V. en ce sens P.-M. le Corre, Premiers regards sur l’ordonnance du 12 mars 2014 réformant le droit des entreprises en difficulté : O. 2014, p. 733, spéc. p. 735). Les autres procédures (sauvegarde de droit commun, redressement judiciaire, liquidation judiciaire) ne devraient pas connaître un engouement particulier ; à ce sujet, le nombre de liquidations  judiciaires devrait décroître en raison des nombreux avantages du rétablisse­ ment professionnel.

 

Quels sont les apports de l’ordonnance du 12 mars 2014 qui méritent une attention particulière ?

Les modalités de la déclaration de créance et le degré de protection de la déclaration d’insaisissabilité auront, en pratique, des conséquences significatives. Selon le nouvel article L. 622-24, le créancier pourra  ratifier la déclaration de créance faite en son nom jusqu’à ce que le juge statue sur  l’admission de la créance. Le problème de la justification du pouvoir n’aura plus lieu d’être. De même, cette nouvelle disposition précise que lorsque le débiteur aura porté une créance à la connaissance du mandataire judiciaire, il sera présumé avoir agi pour le compte du créancier tant que celui-ci n’a pas adressé la déclaration. La déclaration de créance ne sera plus une demande en justice et devra être assimilée à un « acte conservatoire » (P.-M. le Corre, op. cit., p. 745). Ces articles doivent être rapprochés du nouvel article L. 622-27 du Code de commerce. En ne répondant pas dans le délai de trente jours à un courrier du mandataire judiciaire emportant contestation sur la régularité de la déclaration de créance, le créancier ne sera pas privé d’interjeter  appel de  l’ordonnance du juge commissaire confirmant le courrier du mandataire ; dans cette hypothèse, la caution risquera de ne plus pou­ vo ir  invoquer  l’article  2314  du Code civil. En revanche, le défaut de réponse du débiteur dans un délai fixé par décret en Conseil d’État lui interdira d’émettre une contestation ultérieure sur la proposition du mandataire judiciaire (C. com., art. L. 624-1, al. 2). En ce  qui concerne  la déclaration d’insaisissabilité,   l’ordonnance du 12 mars 2014 a créé un 12° au 1 de l’article L. 632-1 du Code de commerce. La déclaration  d’insaisissabilité  devient  donc  un nouveau cas de nullité de plein droit de la période suspecte (rappr. R. La ffly et P. Martin, Le de­ gré d’efficacité  de la déclaration d’insaisissabilité  : Procédures 2013, étude  12, spéc.  n° 6 et s.) . Le  liquidateur judiciaire  pourra donc par ce biais obtenir la réintégration  de   l’actif  immobilier objet  de  la déclaration d’insaisissabilité dans le gage commun des créanciers et ceci contrairement à la position adoptée par la chambre commerciale depuis le 28 juin 2011 (Cass. com., 28 juin2011,  n°  10- 15.482  :  JurisData n°2011 -012491 ; Bull. civ: 2011, IV, n° 109). En outre, il est manifeste qu’en raison de cette modification opérée par l’ordonnance, le liquidateur judiciaire aura qua­ lité et intérêt pour intenter une action paulienne sur le fondement de l’article 1167 du Code civil si la déclaration d’insaisissabilité a été effectuée hors de la période suspecte voire plus de dix-huit mois antérieurement à l’ouverture de la procédure collective. La déclaration d’insaisissabilité ne sera plus une protection sans faille ; un entrepreneur individuel, qui détournera la finalité de cette protection instaurée par le législateur en 2003 ne sera donc plus privilégié (rappr. P. Martin, Déclaration d’insaisissabilité et  liquidation judiciaire : Procédures 2010, étude 1, spéc. n°15).

Quid du droit des sociétés dans l’ordonnance ? L’article 100 de ladite ordonnance  a  modifié  le 7°  de  l’article 1844-7 du Code civil. La dissolution de la société n’interviendra qu’à la clôture de la liquidation judiciaire pour insuffisance d’actif et non plus le jour du prononcé de la liquidation. Non dissoute par le jugement de liquidation judiciaire, la société pourra reprendre son activité postérieurement au prononcé de la clôture de la procédure alors même qu’auparavant cette société ne survivait pas à l’extinction du passif. Dès lors, le liquidateur judiciaire devra transmettre directement le boni au dirigeant de la société en raison de la clôture du  compte  bancaire intervenu le jour de la liquidation judiciaire. La demande de désignation d’un liquidateur amiable formulée habituellement dans la requête aux fins de clôture de la liquidation judiciaire pour extinction du passif deviendra rare. En effet, les associés seront vraisemblablement réticents à payer des honoraires d’un liquidateur amiable pour obtenir plus rapidement le versement de leur boni.

 

Qu’en est-il du droit  des sûretés ? Concernant les sûretés proprement  dites,  les  modifications sont de faible  importance. En premier  lieu, le texte du Il de l’article L. 641-13 du Code de commerce  a  uniquement  été réécrit. Les titulaires de sûretés mobilières spéciales assorties d’un droit de rétention et le gage sur matériel et outillage ne figurent plus à juste titre parmi le classement de l’article pré­ t cité. Ils continueront tout simplement d’échapper à la loi du .concours. En second lieu, il résulte de la nouvelle rédaction de l’article L. 611-10-2, alinéa l”‘ du Code de commerce relatif à la conciliation que les garants bénéficieront des délais de grâce obtenus  par  le débiteur  pendant  la recherche de l’accord sans que la saisine du juge soit nécessaire. Enfin, il est à noter que les dettes de remboursement envers les garants visés au 2° du 11 de l’article L. 643- 11 du Code de commerce ne pourront être effacées dans le cadre d’un rétablissement professionnel. Concernant les privilèges, les modifications sont plus no­ tables.  L’ordonnance  a  élargi le domaine  du privilège du new money. Désormais, l’article L. 61 1-11 du Code de commerce prévoit que l’apport en trésorerie ou la livraison de biens ou de services ne devra plus uniquement être consenti dans l’accord homologué; ils pourront bénéficier de ce privilège  s’ils ont été également accordés en cours de négociation. En outre, les créanciers bénéficiant de ce privilège ne seront soumis  aux délais et remises d’un plan de sauvegarde ou de redressement judiciaire que s’ils y ont consenti (C. com., art. L. 626 -20, /). Oui. Il suffit de s’attarder sur la nouvelle rédaction de  l’article L. 626-30-2 du Code de commerce. Désormais, les créanciers pourront présenter un projet de plan ; l’administrateur judiciaire devra faire un rapport sur ledit projet. Le débiteur et l’administrateur judiciaire ne seront donc plus « maîtres » des pro­ positions adressée s au tribunal. D’ailleurs, il appartiendra au tribunal de choisir le plan qui lui paraît le plus sérieux concernant le sauvetage de l’entreprise et des emplois tout en assurant le paiement des créanciers 01. en ce sens R. Damman et G. Podeur, Le rééquilibra ge des pouvoirs au profit des créanciers résultant de /’ordonnance du 12 mars2014 : O. 20 14, p. 752). Notons encore que l’article L. 622-22, alinéa 2 oblige désormais le débiteur à informer le créancier, au cours d’un procès, qu’une procédure est ouverte à son encontre, et ce dans un délai de 10 jours sous peine d’une possible interdiction de gérer. En pratique, et même si ce principe de loyauté est louable, une telle réactivité dans un aussi court délai reste illusoire …

Les droits du débiteur ont-ils pour autant été restreints ? Il n’en est rien. Le professeur P.-M. le Corre (op. cit., n° 27) a, à juste titre, souligné que le législateur a « recherché une plus grande humanité dans le traitement des procédures liquidatives » . En effet, les manifestations  sont  multiples.  A titre d’exemples, l’article L. 642-18 du Code de commerce a été modifié pour pouvoir faire bénéficier au débiteur de délais de grâce pour quitter l’immeuble constituant sa résidence principale ; les articles L. 641-9 et L. 643-11 dudit code ont également été réécrits pour limiter  la  portée du dessaisissement : seront exclus des réalisations d’actifs les biens échus sur succession après le prononcé de la liquidation judiciaire. L’ordonnance tire enfin les enseignements de l’intervention récente du Conseil constitutionnel : le tribunal ne pourra plus se saisir d’office pour ordonner un redressement ou une liquidation judiciaire ou une de­ mande d’extension (C. com., art. L. 631-3, L.631-3-1, L. 640-3 et L. 640-3- 1, L. 621-2).

Pierre Martin, le directeur juridique de l’ECL a publié un article dans la semaine juridique sur les innovations de l’ordonnance du 12 mars 2014. En voici l’extrait :   Le…

Read More

L’évasion fiscale

Jean Petrilli, professeur de droit fiscal à l’Ecole de Commerce de Lyon, avocat fiscaliste au barreau de Lyon Toque N°634 et ancien Inspecteur des Impôts en charge de la vérification des entreprises intervient dans Lyon Capitale sur l’évasion fiscale. Retrouvez ici joint son passage télévisé.

 

Jean Petrilli, professeur de droit fiscal à l’Ecole de Commerce de Lyon, avocat fiscaliste au barreau de Lyon Toque N°634 et ancien Inspecteur des Impôts en charge de la vérification des entreprises…

Read More

Le salon des Job Rencontres

Le salon des Job Rencontres

 

Le Jeudi 17 Avril 2014 aura lieu les Job Rencontres à Lyon, le Carrefour des carrières commerciales et des métiers de la distribution.
L’occasion de rencontrer des entreprises qui recrutent dans ces secteurs. Le salon se déroule au centre des Congrès de 9h30 à 17H.

Pour télécharger votre invitation, c’est ici

Les entreprises présentes au salon

Le salon des Job Rencontres   Le Jeudi 17 Avril 2014 aura lieu les Job Rencontres à Lyon, le Carrefour des carrières commerciales et des métiers de la distribution. L’occasion…

Read More

Natalia, chargée de développement

Natalia, chargée de développement

 

natalia

“Je m’appelle Natalia, je suis russe. Je suis venue en France il y a 6 ans. Avant mon arrivée j’ai étudié la méthodologie d’enseignement de langues étrangères (anglais, allemand) à l’université pédagogique Léon Tolstoï à Toula, Russie, pendant 4 ans.

En France, j’ai déménagé plusieurs fois avant de m’installer à Lyon. D’abord j’ai travaillé comme babysitter à Nancy et Agde. Ensuite j’ai fais des études de LEA anglais, espagnol à l’université Montpellier III, et finalement je suis venue à Lyon pour faire les études de Master Management de Stratégie d’Entreprise à Lyon, en me spécialisant en Management de Développement International des Entreprises. Ma thèse de Master 2 se portait sur le management de la dimension culturelle dans les stratégies d’exportation.

J’ai eu une première expérience de travail en contrat de professionnalisation de 2 ans comme responsable Grand Compte client Volvo Construction Equipement dans le studio de design graphique Dalton à Lyon.

En octobre 2013 je suis venue à l’Ecole de Commerce de Lyon où je m’occupe du développement des partenariats dans les pays de l’Est, et je donne des cours de russe et d’anglais aux étudiants.

Ici je peux développer mes compétences professionnelles dans une ambiance dynamique, chaleureuse et conviviale. Travailler avec les étudiants est motivant, c’est un défi à relever, car ils demandent toujours à apprendre de nouvelles choses, dans un monde moderne qui change à grande vitesse, où il faut être vigilant et anticiper les changements.

Mon parcours professionnel inclut des domaines différents, mais il est à tout moment lié par l’aspect interculturel qui fait ma force et mon avantage dans le travail. En effet, les langues et les traditions culturelles de différent pays font l’objet de ma passion et constituent mon passe-temps préféré!

En conséquence, j’espère utiliser et augmenter toutes mes connaissances et compétences linguistiques, culturelles et économiques dans le projet de développement de l’Ecole de Commerce de Lyon à l’international, transmettre aux étudiants ma passion pour les langues et la diversité, et leur donner confiance dans leur capacités.”

 

Natalia VORONKOVA

Natalia, chargée de développement   “Je m’appelle Natalia, je suis russe. Je suis venue en France il y a 6 ans. Avant mon arrivée j’ai étudié la méthodologie d’enseignement de…

Read More