73ème édition des Petits-Dej’ de l’Économie avec Jean-François OBADIA 24/10/20

Post Bac à Bac +8

Classique - Alternance - Elearning

04.69.96.02.02

51 ter, rue de Saint Cyr

69009 Lyon

On vous rappelle Demande de renseignements

Rentrées administratives 2019/2020 En savoir plus

73ème édition des Petits-Dej’ de l’Économie avec Jean-François OBADIA 24/10/20

 

Jean-François OBADIA,

Chef de service de l’hôpital Louis Pradel à Lyon

Vendredi 23 Octobre 2020, à partir 7h45

L’École de Commerce de Lyon a le plaisir de vous convier aux Petits-Dej’ de l’Économie en compagnie de Jean-François Obadia qui animera une conférence sur le thème suivant :

« La miniaturisation en Chirurgie Cardiaque. Pour une médecine de moins en moins invasive»

Cette rencontre se déroulera le Vendredi 23 Octobre 2020 à partir de 7h45 au Sofitel Lyon Bellecour (20 quai Gailleton, 69002 Lyon)

Nombre de places limité à 20 personnes et affectées par ordre d’inscription. Pour vous inscrire, merci d’envoyer un mail à service.communication@eclyon.fr.

À noter que les étudiants ayant cours ce jour là seront excusés pour leur retard.

 

Qu’est ce que la miniaturisation en médecine ?

Aujourd’hui, un peu plus de 5.000 personnes vivent avec le cœur d’un autre en France.

Elles sont victimes de malformations, de maladies cardiaques, mais aussi des suites d’un infarctus grave évoluant vers une insuffisance cardiaque terminale.

Plus fiable, plus rapide, moins traumatisante, la chirurgie cardiaque a fait d’énormes progrès.

La miniaturisation est la création de produits mécaniques, optiques ou électroniques et de leurs dispositifs à des échelles de plus en plus petites.

La miniaturisation permet la réduction :

● de l’espace occupé : les éléments qui prennent moins de place sont plus désirables que les articles qui sont de plus en plus volumineux, car ils sont plus faciles à transporter, faciles à stocker et souvent plus pratiques à utiliser

● du poids

● des prix

● de la consommation d’énergie et de matière

On constate d’abord un perfectionnement des technique existantes, notamment pour la chirurgie coronaire dont la première opération date de 1969, à l’Infirmerie Protestante de Lyon. Cette chirurgie est de plus en plus fiable. La micro chirurgie artérielle donne notamment d’excellents résultats à moyen et long terme.

Grâce à la miniaturisation de cathéters qui ont l’épaisseur d’un filtre à cigarette, grâce à la vision en trois dimensions de mini-caméras embarquées, on passe par l’intérieur du corps, le plus souvent par l’artère fémorale pour aller réparer les zones endommagées. Les bénéfices sont énormes pour les patients et on peut ainsi prendre en charge des patients plus fragiles, plus âgés, bien au-delà de 80 ans à qui on disait, auparavant, qu’on ne pouvait plus rien pour eux.