Témoignage des étudiants sur le séjour international à Tianjin

Post Bac à Bac +8

Classique - Alternance - Elearning

04.69.96.02.02

51 ter, rue de Saint Cyr

69009 Lyon

On vous rappelle Demande de renseignements

Rentrées administratives 2019/2020 En savoir plus

Témoignage des étudiants sur le séjour international à Tianjin

L’École de Commerce de Lyon offrait à ses étudiants la possibilité de passer une partie de leur scolarité à l’école de commerce de Tianjin en Chine.

D’une durée de 10 semaines, ce séjour était axé sur deux points principaux :

  • Faire découvrir la langue chinoise à nos étudiants, qui ont pu par exemple apprendre l’écriture ainsi que la compréhension écrite et orale.
  • Découvrir la Chine avec des activités culturelles telles que la calligraphie, le kung-fu, la peinture chinoise etc.

 

Témoignage de Arnaud Maniveau, étudiant en IMBA 1

Quelles sont les différentes activités que vous avez pu faire au cours de ce séjour en Chine ?

Au niveau des cours, nous nous sommes surtout consacrés à l’apprentissage du mandarin, à savoir l’écriture des idéogrammes et la pratique orale. Comme vous vous en doutez c’est très difficile pour des étudiants européens, même si au bout de ces 10 semaines on commençait à avoir un niveau acceptable. Heureusement, les cours étaient très bien structurés et les professeurs très à l’écoute, toujours prêts à nous venir en aide, ce qui a facilité notre apprentissage. On a aussi été initié à la calligraphie pour apprendre à écrire avec style, on nous a donné des livres à lire et on a aussi appris des chants traditionnels de la pop culture chinoise pour améliorer notre niveau oral.

Ensuite, en dehors de l’école on a pu visiter la Grande Muraille, la Cité Interdite, le Temple de l’Air, le centre-ville de Pékin et bien sur la ville de Tianjin. Ces visites étaient vraiment super intéressantes et nous ont permis de sortir du cadre étudiant, ça nous a permis notamment de renforcer les liens avec les étudiants chinois qui ont complété ces visites en nous donnant des informations ou anecdotes sur les lieux que nous avons découverts. 

Globalement, que retenez-vous de vos échanges avec les étudiants locaux ?

On a beaucoup échangé avec eux sur les différences culturelles, par exemple on a remarqué qu’en Chine tout est plus cadré qu’en Europe. Les chinois ont vraiment un super sens de l’hospitalité, ils étaient constamment derrière nous, toujours prêts à nous aider ou à nous rendre service. C’était vraiment super agréable de se sentir soutenu à ce point, en plus ils nous offraient souvent de petits cadeaux, lors de notre arrivée par exemple. Ça fait toujours plaisir de se sentir considéré lorsqu’on arrive dans un nouveau pays que l’on ne connait pas. 

On a aussi passé pas mal de temps avec eux, ils adorent se rendre au karaoké pour décompresser et s’amuser. Ils nous ont invité à venir essayer avec eux, la première chose qui m’a surpris c’est que le lieu est immense, le bâtiment ne paye pas de mine, mais l’intérieur est très luxueux. Je ne m’attendais pas à ça, ça ressemblait à un hôtel, en plus je n’avais jamais fait de karaoké de ma vie, c’était donc une grande première pour moi. J’ai passé un bon moment avec eux, et là aussi c’était l’occasion de découvrir les étudiants chinois sous un nouveau jour, car jusqu’à ce moment là on restait dans un cadre sérieux, même lors des visites hors de l’université. 

Qu’avez vous pensé du campus de l’école de commerce de Tianjin ?

Ils ont vraiment un super campus, assez moderne, très grand. C’est en quelque sorte une université à l’américaine, il y a beaucoup d’équipements, par exemple une grande bibliothèque, beaucoup d’installation sportives dont deux stades et différents terrains pour le tennis, le badminton, le basket … Il y a beaucoup de lien qui se crée par le sport ! La cantine était aussi immense, j’ai été surpris par la qualité des menus proposés. On peut venir manger à n’importe quelle heure, et la nourriture est très variée et toujours équilibrée, c’était également très bon. De plus, l’hygiène est très respectée, il y a des contrôles tous les jours et ils ne rigolent pas avec ça, en revanche la propreté des lieux n’est pas toujours au top mais rien de très choquant. J’avais quelques appréhensions avant d’arriver en Chine mais elles ont vite disparues après mon arrivée.

Avez-vous gardé des contacts avec certains étudiants chinois ?

Oui, c’est surtout des contacts que j’ai gardé dans un cadre professionnel, il y a par exemple un étudiant chinois qui avait pour projet de lancer un business de fruits secs et qui était intéressé pour exporter en Europe et en France notamment. Je lui ai proposé mon aide si jamais il en avait besoin, par exemple pour lui donner des informations sur le marché français et sur la culture de notre pays, les pièges à éviter etc… Globalement, j’ai les coordonnées de la plupart des personnes que j’ai rencontré là-bas et avec qui j’ai bien discuté, mais forcément je ne vais pas garder un lien avec tous car on ne se reverra surement jamais. En tout cas ce n’est pas pour autant que je vais les oublier, j’ai vraiment fait de belles rencontres là-bas et peut être que j’y retournerai un jour, que ce soit dans un cadre professionnel ou personnel. Je retiendrai surtout leur gentillesse, l’attention et l’aide qu’ils nous ont porté, ce sont des gens qui sont très humains et ça change de ce que l’on peut parfois voir en France ou même plus globalement en Europe.

Témoignage de Valentin Lieutard, étudiant en MBA 1

Quels sont les loisirs et activités que vous avez découvert lors de votre séjour ?

Les loisirs en Chine et en France sont très différents. Je dirais que les deux activités favorites sont les sorties repas et le KTV. Le KTV ressemble à ce que nous appelons le karaoké, mais les chinois sont passionnés de ça et en conséquence les installations prévues sont nombreuses et d’un standing très élevé. Les chinois font beaucoup de shopping aussi (homme et femme) mais par internet. Ils commandent sur leurs applications et se déplacent très peu dans les enseignes. A part les étages et les zones consacrées à la nourriture, les centres commerciaux sont vides en comparaison de la densité de population.

Pour ce qui est de notre groupe, nous avons fait plusieurs activités plus touristiques comme des visites ou des ballades dans des lieux spéciaux. Dans Tianjin par exemple il y a la fameuse Culture Street, qui est pleines de petits commerces locaux (avec des produits comme de la jade, des estampes ou de la nourriture locale) et quelques petites expositions qui montrent le développement de la ville autour de la rivière qui la traverse. Nous avons également visité L’œil de Tianjin, qui est une grande roue construite sur un pont.

Lors de notre excursion à Beijing, nous avons eu la chance de visiter la Cité Interdite, un temple dédié au Bouddhisme et la Grande Muraille. Ce fut un moment extraordinaire, il y a une ambiance, une sensation toute particulière au milieu des montagnes lorsque vous arrivez au plus haut de la partie que l’on a pu visiter. Je ne peux pas le retranscrire mais je vous encourage si vous en avez l’occasion à prendre le temps de vivre cela par vous-même !

Qu’avez vous pensé du campus de l’école de commerce de Tianjin ?

L’école était immense. Un campus d’environ 9 000 étudiants, presque tous logés sur place. Nous avions accès à plusieurs stades multisport, terrains de tennis et de basket. Le restaurant de l’école était sur deux étages, avec une grande variété de plats et, gustativement parlant, c’était excellent.

J’ai été impressionné par la volonté d’apprendre des enseignants, l’investissement dont ils ont fait preuve pour nous permettre de suivre et de ne pas être perdu en chinois. L’équipe pédagogique qui nous a pris en charge était toujours de bonne humeur, ils avaient à cœur que nous réussissions et de nous laisser quelque chose en terme d’apprentissage. Les élèves aussi étaient très compréhensifs et voulaient nous aider dans nos études, ils comprenaient la complexité de leur langue pour nous et prenaient vraiment le temps de nous expliquer. C’était une expérience de collaboration très riche et qui a vraiment fait changer certaines choses en moi, qui suis une personne plutôt individuelle à la base, au niveau de mon rapport à l’autre et de l’ouverture d’esprit. Nous avons pu échanger sur nos langues, nos cultures et nos projets, commerciaux ou personnels.

Accueil